Catégories
Eco consommation

Qu’est ce qu’un système solaire combiné ?

Encore très peu présent sur la scène des systèmes de chauffage, le système solaire combiné à de l’avenir. Vous gagnerez à l’utiliser pour ses multiples avantages notamment pour obtenir un logement à énergie positive.

Comment s’est développé le système solaire combiné ?

Tout remonte vers les années 1980, où l’énergie solaire prend peu à peu de l’ampleur. On assiste à une forte utilisation des capteurs solaires dont la seule application est la production d’eau chaude sanitaire.

Les résultats satisfaisants des capteurs solaires ouvrent la voie à la fabrication des systèmes solaires combinés dans le but de chauffer de l’eau et le bâtiment. De nombreux scientifiques ont travaillé pour évaluer et optimiser les performances des SSC pour une utilisation sans risques dans les logements.

Qu’est-ce qu’un système solaire combiné ?

Selon Actu environnement, le SSC est une installation qui utilise le rayonnement solaire pour couvrir une partie des besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage. Le système solaire combiné est constitué des capteurs solaires, d’un fluide caloporteur, d’une unité de stockage, échangeur thermique, d’un régulateur, un vase d’expansion et le chauffage d’appoint.

Chacun de ces éléments joue un rôle qui permet de comprendre le fonctionnement d’un SSC.

Les capteurs solaires (panneaux solaires)

Le rôle de ce dispositif est de recueillir l’énergie disponible dans le rayonnement solaire. Les capteurs solaires sont installés en extérieur généralement sur le toit. On distingue des panneaux solaires souples, sous vide et à plan vitré.

Le circuit caloporteur

C’est un circuit dans lequel le fluide caloporteur, généralement de l’eau permet la diffusion de la chaleur capter par l’énergie du soleil dans tout le circuit de chauffage.

L’unité de stockage

En fonction des différents types de SSC, l’unité de stockage peut être la dalle ou le ballon d’eau chaude. En effet, c’est le lieu où sont stockées l’eau et l’énergie reçues par le biais du fluide caloporteur pour faciliter chaque utilisation (chauffage et production d’eau).

L’échangeur thermique

L’échangeur thermique permet de transformer l’énergie solaire du fluide caloporteur en chaleur dans le ballon d’eau chaude.

Le régulateur

Cet élément permet d’utiliser l’énergie solaire chaque fois qu’elle sera disponible pour couvrir les besoins. Il permet aussi de gérer l’énergie nécessaire pour continuer de faire fonctionner le SSC en cas de non-ensoleillement.

Le vase d’expansion

Ce dispositif permet de maintenir une pression constante dans le circuit de chauffage quel que soit la saison ou le niveau d’ensoleillement pour faire face aux variations de température. Le but est de diminuer la dilatation du fluide et de favoriser une bonne étanchéité du SSC.

Le chauffage d’appoint

En effet, seul, le SSC ne peut assurer le fonctionnement du chauffage et la production d’eau sanitaire dans un bâtiment. Il faut donc un dispositif capable de prendre le relais et d’assurer les besoins des habitants.

Les avantages d’un système solaire combiné

Le SSC permet de réduire votre empreinte énergétique sur l’environnement, car l’énergie solaire est non polluante. Il vous permet de faire des économies d’énergies de l’ordre de 40 à 70% sur les factures de chauffage ou d’eau chaude. Le projet d’installation d’un système solaire combiné est éligible aux aides de financement par l’état.

Enfin, il augmente la valeur de votre patrimoine immobilier, un avantage considérable en cas de vente.

Comment choisir le modèle de SSC à installer ?

Il existe plusieurs modèles de système solaire combiné qui utilise chacun une technologie particulière. On distingue le plancher solaire direct (PSD) qui fonctionne presque comme un plancher chauffant classique. Comme son nom l’indique, ce modèle transporte directement l’eau chauffée dans les canalisations. Pour en savoir plus sur le fonctionnement ce modèle, cliquez ici. Les autres SSC qui existent sont l’hydro-accumulation et le système solaire combiné mixte qui utilise le fonctionnement des technologies précédentes.

Quel chauffage d’appoint choisir comme relais d’un système solaire combiné ?

Le SSC ne couvre que 70% des besoins en chauffage et il faut donc trouver le moyen permettant de couvrir les 30% restant pour le bien-être des habitants. Le choix du chauffage d’appoint dépend essentiellement de la zone géographique, car les niveaux d’ensoleillement diffèrent d’une zone à une autre.

Il est possible d’utiliser n’importe quel système de chauffage non solaire. Cependant, pour un comportement plus écologique, il est conseillé d’opter pour un équipement utilisant une énergie renouvelable (poêle à granulé, pompe à chaleur).

En conclusion

Compte tenu du coût du système solaire combiné, la difficulté de l’installation et les variations de température d’une zone à une autre, il est nécessaire de confier son projet à des professionnels. Lesquels seront en mesure de vous aider à obtenir des aides financières et de choisir l’emplacement idéal des capteurs solaires pour un fonctionnement adéquat.

Ils vous aideront également à choisir le SSC qui convient à votre habitation en neuf ou en rénovation.