Comment installer des panneaux solaires sur sa toiture ?

Avez-vous une source d’énergie renouvelable ?

Selon la réglementation thermique 2012, vous devez au moins en avoir une. Heureusement, le soleil étant une source inépuisable d’énergie, elle constitue donc l’alternative la plus profitable pour vous.

Comment donc disposer des panneaux solaires sur votre toiture ? Quelles sont les conditions pour y arriver ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Vérifiez l’orientation de la toiture

La première chose à vérifier est le sens de l’orientation de votre toiture. L’installation du panneau photovoltaïque devrait toujours être orientée vers le sud. C’est l’option la plus avantageuse quand on est dans l’hémisphère Nord. Cela n’empêche pas d’installer son panneau solaire dans d’autres directions.

Afin de maximiser la production électrique, les panneaux solaires doivent respecter des inclinaisons particulières : une inclinaison de 30° à 35° par rapport à l’horizontale. Aussi, il est acceptable de les disposer à un angle inclus entre 0° et 60° par rapport à l’horizontale. Dans cette dernière disposition, vous ne percevez aucune baisse importante de production énergétique.

La chose à réduire (ou au mieux, à éviter) est une disposition de votre panneau vers le Nord (Nord-Est, Nord-Ouest ou pire, plein Nord).

Vérifiez l’ombrage sur votre toiture

Le principal ennemi de votre énergie solaire, c’est l’ombrage. De ce fait, Si vous avez d’une cheminée, un bâtiment un peu trop grand ou une chaîne de montagne dans le lointain qui vous fait de l’ombre, vous avez un souci. Lequel ?

En réalité, la grande majorité des panneaux solaires sont interconnectés. Dans la pratique, ça veut dire que si un panneau situé à l’extrême droite n’est plus alimenté en énergie solaire, tout cesse. Les panneaux étant interconnectés à un onduleur central, le système est interdépendant.

Cela ne veut pas dire que panneaux solaires et cheminées ne peuvent coexister. Il vous faut simplement opter pour l’installation de micro-onduleurs. Ces appareils permettront à vos panneaux de fonctionner même si un d’entre eux n’est pas alimenté. Il rend chacune de vos plaques indépendantes.

Analyser la compatibilité des panneaux solaires avec votre toiture

Il se peut que votre toiture ne soit pas adaptée aux panneaux solaires.

Surtout si cette dernière est composée de zinc, de tuiles en goudron, de chaume ou de Shingle. Ces compositions rendent difficile la pose des panneaux solaires. Dans le doute, faîtes appel à un expert qui confirmera surplace si une pose de panneaux est possible ou pas.

Le poids des panneaux solaires sont-ils adaptés ?

Cette fois, c’est la durabilité de votre toiture qui est en mal.

En général, 1,7 m² de panneaux solaires pèsent entre 16 et 22 kg. Avec cette donnée, vous pourrez commencer à vous poser des bonnes questions. Notamment : Est-ce que ma toiture ou la structure de mon toit est en mesure de supporter cet excédent de charges ? Quelle est l’ancienneté de ma toiture ? Et quelle est sa nouvelle résistance ?

Dans une zone où s’exercent de vents plus ou moins forts, une étude sur les coefficients de pression et de force s’impose.

Oui, il est difficile de réaliser ces analyses en personne. C’est pour cela que ces études sont effectuées par l’installateur du panneau, sur place. Rassurez-vous tout de même. Vous avez 9 chances sur 10 d’avoir un toit adapté.

Installation panneaux solaires

Dimensionner l’installation photovoltaïque

En moyenne, un panneau solaire complet s’étale sur une largeur de 1 m pour une longueur de 1m70.

Une installation de 10 modules pourrait représenter une surface de près de 20 m². L’ensemble pour une puissance de 3 kWc. Plus la surface est importante, plus la puissance est également grande.

Donc pour 40 m², vous avez une puissance de 6 kWc et 80 m² pour 12 kWc.

Afin de parfaitement savoir quelle dimension vous avez besoin pour combler vos besoins en énergie, prenez vos anciennes factures et déterminer l’énergie moyenne consommée.

L’intégration des panneaux solaires sur votre toiture

Il y a plusieurs méthodes d’intégration de panneaux que vous pouvez utiliser. L’intégration au bâti, la tuile solaire et finalement la surimposition.

            Intégration au bâti

Cette méthode consiste à changer la toiture avec les panneaux. En plus de produire de l’énergie solaire, les panneaux assurent également l’étanchéité. C’est donc une parfaite alternative pour des maisons en construction ou des toitures en reconstruction.

            La tuile solaire

Il s’agit d’une tuile qui intègre des panneaux solaires en son sein. Elle se présente comme la solution parfaite pour les tendances énergétiques mondiales. En dépit de cela, la tuile solaire est encore peu disponible en France. Difficile donc de se positionner vis-à-vis de leur performance.

Cependant, elles se fondent parfaitement dans le décor et apportent des bienfaits énergétiques non négligeables. D’aussi belles propriétés dans une telle praticité n’est pas accessible à toutes les bourses. Elles ont un coût bien plus élevé que les panneaux solaires conventionnels.

            La surimposition

Cette méthode est certainement la plus vulgarisée. Sans s’intégrer à la toiture, les panneaux solaires sont installés sur votre toit. Ils produisent de l’électricité sans intervenir dans l’étanchéité. Communément installés sur le toit avec des rails et des crochets, vous avez une disposition propice à quasiment toutes les structures de toit.

Afin d’éviter des complications ultérieures, tout en favorisant une prise en main facile, la surimposition est la méthode la plus avantageuse.