Les conseils pro de l’énergie et des panneaux solaires

Les panneaux solaires sont de plus en plus prisés par les ménages. Cependant, sont-ils totalement viables ? Quels sont leurs atouts ? Quelles sont leurs limites ? Avec les éléments présentés, vous allez mieux comprendre comment fonctionne un panneau solaire. Exploiter l’énergie solaire n’aura jamais été aussi simple !

Les différents types de panneaux solaires

Il existe quatre différents types de panneaux solaires.

Le panneau solaire thermique

Avec ce type de panneau solaire, l’énergie est transformée en énergie calorifique. C’est un principe utilisé pour avoir de l’eau chaude sanitaire, ainsi que pour le système de chauffage. Par contre, ce n’est pas un panneau utilisé pour obtenir l’énergie électrique.

Le panneau solaire aérovoltaïque

Ici, c’est un système de ventilation en sous-face qui est utilisé. C’est une manière très efficace de se chauffer par temps chauds. Mais ce panneau n’est pas très adapté pendant les températures les plus froides. La chaleur solaire est récupérée dans l’air grâce à la couche inférieure des panneaux solaires.

Le panneau solaire hybride

C’est un type de panneau solaire qui combine plusieurs technologies différentes, à savoir le rayonnement solaire et la chaleur. Avec l’énergie générée, vous pouvez alimenter plusieurs types d’appareils. Le panneau solaire hybride s’installe avec une orientation Sud sur une pente de 30ᵒ.

Le panneau solaire photovoltaïque

Le panneau solaire photovoltaïque est le plus utilisé et le plus connu des panneaux solaires existant. Il convertit le rayonnement solaire en énergie électrique, et permet ainsi d’alimenter divers instruments dans la maison.

Il possède un matériau semi-conducteur, qui transforme les photons des rayons du soleil en courant continu. Grâce à un onduleur, lui-même installé avec les panneaux, ce courant continu sera changé en courant alternatif.

Un des nombreux avantages de ce panneau solaire est la facilité de son installation. C’est d’ailleurs pour cela que plusieurs utilisateurs font eux-mêmes l’installation.

Energie et panneaux solaires : comment ça marche ?

Le fonctionnement d’un panneau solaire peut être ramené à quatre étapes assez simples et génériques :

  • les rayons lumineux viennent heurter les cellules photovoltaïques du panneau ce qui entraîne le déplacement des électrons ;
  • Ce déplacement génère de l’énergie entraînant la production d’un courant électrique continu ;
  • Lequel est changé en courant électrique alternatif par le biais des onduleurs
  • Ce courant alimente finalement les appareils et la maison.

Le processus de changement des rayons solaires en énergie électrique est produit par la présence d’un système. Un système constitué de cellules photovoltaïques. Chacune de ces cellules est faite à base d’un matériau semi-conducteur : le Sillicium.

Le sillicium comporte des électrons qui réagissent à l’énergie provenant du soleil. Ces électrons, une fois exposés au soleil, entament un mouvement rapide qui finit par générer un flux énergétique continu.

L’ensemble du grand panneau solaire est constitué de plusieurs cellules. Sous l’impact du rayonnement solaire, l’énergie produite par chacune d’entre elle se rassemble pour se diriger vers l’onduleur.

Ce dernier se charge de stabiliser le courant électrique fourni par les plaques photovoltaïques. Il transforme le courant continu issu des plaques en courant alternatif. C’est ce courant qui alimente donc la maison et ses appareils.

Il faut également noter que la puissance d’un panneau solaire se mesure à sa puissance-crête (kilowatt-crête ou kWc). Ça correspond à la puissance maximale que peut dégager un panneau en situation de plein ensoleillement.

Bien qu’il s’agisse d’un gage de qualité, le kWc n’assure pas toujours l’exact rendement. Mais pour en comprendre la profondeur, il faut savoir mesurer le rendement.

Panneaux solaires et énergie solaire : comment ça marche ?

Quels professionnels pour installer mes panneaux solaires ?

Vous avez sans doute déjà entendu les messages du gouvernement : celui-ci vous incite, vous particulier, à entamer des travaux de rénovation énergétique pour améliorer les performances thermiques de votre logement en finançant une partie des travaux. Et bonne nouvelle, les panneaux solaires peuvent entrer dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, puisqu’il s’agit d’une énergie renouvelable.

Seule condition, hors conditions de revenus, pour bénéficier d’une prime de l’état pour l’installation de panneaux solaires : vos travaux doivent être faire par des artisans qualifiés RGE, la certification officielle de Certibat. Vous pouvez trouvez la liste des artisans RGE par région sur le site officiel du gouvernement, ou sur faire.fr.

Comment installer et entretenir les panneaux solaires ?

L’installation de panneaux solaires varie d’un type de panneau à un autre.

Elle comporte plusieurs étapes, allant de l’enlèvement des tuiles jusqu’à la connexion des panneaux à l’onduleur.

Il y a aussi la pose des abrégements, de l’écran sous-toiture, et ensuite des rails. C’est sur ces derniers que seront posés les panneaux solaires.

Il est important d’entretenir les panneaux solaires si on veut qu’ils soient efficaces. Heureusement, pour prendre soin de vos panneaux solaires, vous pourrez compter sur un allié naturel, à savoir la pluie.

Les panneaux solaires sont dotés d’un film de protection, et n’ont besoin que d’un nettoyage par an. Mis à part si vous vivez dans une région fortement polluée. Dans ce cas, le nettoyage se fera peut-être deux fois par an.

Pour l’entretien de vos panneaux solaires, il vous suffit d’une éponge douce et d’un peu d’eau, ou encore d’une raclette en mousse.

Le nettoyage ne se limite pas qu’aux panneaux solaires, et implique aussi une inspection des câbles, des modules ou encore de l’onduleur solaire.

Combien coûte l’installation d’un panneau solaire photovoltaïque ?

Les prix des modules photovoltaïques varient selon leur mode de fabrication, leur installation et la surface à traiter.

Pour calculer le prix de la pose de panneaux électriques, on s’exprime en €/Wc plutôt qu’en m2. Aussi, selon la puissance des panneaux, le prix peut être plus ou moins élevé. Les prix peuvent ainsi se situer entre 8 000 et 33 000 euros. Cela dépendra non seulement du type de panneaux, mais aussi de la pose. Il est, en effet, possible de les installer en surimposition de toiture ou directement intégrer à la toiture.

Comment se mesure le rendement d’un panneau photovoltaïque ?

Le rendement de l’installation de votre panneau solaire est le rapport entre l’énergie à l’entrée via le panneau solaire et l’énergie sortant de l’onduleur pour alimenter la maison.

Ce rendement n’est pas fixe et c’est normal ! Il subit des pertes lors du changement de l’énergie solaire en électricité. En plus de cela, déterminer le rendement exact demande de prendre en compte des éléments comme :

  • La puissance du panneau: qui s’exprime en kWc
  • Les éléments annexes à votre installation de panneaux solaires : plus il y a d’éléments entre l’onduleur et la plaque, plus il y a de pertes d’énergie
  • La technologie: si votre panneau est monocristallin ou polycristallin (on en parle plus bas)
  • La zone d’implantation: êtes-vous situé dans le Nord de l’hexagone ou dans le Sud ? Plus vous êtes dans le Sud, plus vous aurez d’énergie solaire.
  • L’inclinaison et l’orientation de votre panneau: une inclinaison de 30 à 35° dans le Sud (et au mieux en plein Sud) est considéré comme le positionnement à meilleur rendement.
  • Votre emplacement: y a-t-il beaucoup d’ombre autour de vous ? Ou bien êtes-vous grandement exposé à la lumière du jour ?
  • La surface des panneaux: plus la surface est grande, meilleur est le rendement.

Tous ces éléments sont importants dans la détermination du rendement. Lors de l’achat de votre panneau, vous devez savoir que le rendement affiché sur l’emballage sera toujours supérieur au rendement réel. C’est pour optimiser au mieux votre rendement énergétique qu’il est recommandé de faire appel à un installateur professionnel.

Encore que, ce rendement est fonction du type de panneau solaire photovoltaïque que vous utilisez.

Saviez-vous qu’il est également possible de louer sa toiture pour des panneaux solaires ?

Les rendements par types de cellules des panneaux solaires photovoltaïques

Chaque panneau solaire a un rendement qui lui est propre, en fonction des matériaux utilisés, mais surtout des cellules qui le composent, car celles-ci sont inégales en termes de rendement. On distingue 3 grands types de cellules utilisées pour les panneaux solaires photovoltaïques :

Les cellules amorphes

Produites à partir d’un « gaz de Sillicium » projeté sur du verre, il est d’une teinture grise, très foncée. Ces cellules sont destinées aux calculatrices ou aux montres solaires. Ce type de panneaux est peu cher. Pour un prix aussi accessible, il fournit un rendement 2 à 3 fois plus faible que les cellules monocristallines. Le panneau solaire amorphe a néanmoins l’avantage d’être efficace à l’intérieur des bâtiments.

Les cellules monocristallines

Ces cellules sont le produit de la fonte de Sillicium en blocs. Elles sont donc assez « pures » et offrent un rendement convenable (entre 13 et 17 %). Ce gain en qualité se répercute sur le coût d’achat qui devient plus élevé. Sa couleur est uniforme et foncée (bleu marine ou grise).

Le rendement est meilleur avec ce panneau, surtout utilisé et conseillé sur les surfaces limitées. Le panneau monocristallin est le produit d’une fabrication complexe, ce qui explique son coût plutôt élevé.

Les cellules polycristallines

Elles sont produites à partir d’un bloc unique de Sillicium cristallisé en forme de cristaux multiples. En s’y approchant un peu, on aperçoit aisément les reflets des divers cristaux qui la composent. Leur rendement est de 11 à 15 %. Leur couleur est bleu nuit avec des reflets cristallins en son sein.

C’est le panneau le plus employé, grâce à son excellent rapport qualité/prix. De plus, il a une très longue durée de vie (plus de 30 ans). Mais à cause de son rendement faible, le panneau cristallin est plus adapté aux zones très ensoleillées.